Il était une fois un miroir- Partie2

Lien vers la page « il était une fois un miroir »Partie 1

Le temps a passé. Les soirées entre amis se sont multipliées puis quelque peu espacées. Parfois pour mieux recommencer, parfois pour ne pas recommencer du tout; ou avec des personnes différentes. Ainsi va la vie.

Ce soir Laureana se trouve à nouveau chez son ami avec la même bande de copains qu’autrefois: Julie, Léana et les autres. Cela fait longtemps qu’ils ne se sont pas retrouvés comme cela. Laureana est contente de les voir à nouveau. Ils font partie de sa vie, de son histoire, même si elle a des affinités différentes avec les uns et avec les autres.

Julie a toujours la même assurance apparente. Elle renvoie l’image d’une jolie fille bien dans son corps. Bien dans son corps, oui, mais pas totalement bien dans sa peau. C’est ce zeste de doute ajouté à son assurance qui lui donne une dimension humaine touchante.

Léana a changé, ou plus exactement, elle est restée la même mais a pris confiance en elle. Paul, son compagnon, nouveau venu dans la bande, a probablement contribué à cette évolution.

Chacun semble avoir évolué tout en restant lui-même.

Laureana, elle, ne saurait pas dire où elle en est. Elle passe une agréable soirée, sourit mais quelque chose la perturbe sans qu’elle ne sache l’identifier.

Lorsqu’elle s’éloigne un instant pour se rendre aux toilettes, elle passe devant Le Miroir. Il réveille en elle le souvenir de cette soirée passée où il lui avait offert la possibilité de comprendre l’importance du regard, le regard porté et le regard reçu.

La tentation est grande d’essayer de renouveler l’expérience passée. Après quelques courtes secondes d’hésitation, elle pose le plat de sa main sur la surface réfléchissante et la caresse délicatement. Elle prend son temps, elle attend. Mais rien ne se passe. Lauréana est tout à la fois déçue et rassurée.

Déçue car l’expérience vécue avait été intéressante et amusante. Rassurée car ce qu’elle risquait de voir l’angoissait quelque peu.

« Et puis, se demanda-t-elle, a-t-on réellement besoin de passer de l’autre côté du miroir pour voir, ou montrer, la réalité? » Sa réponse fut « non ».

Nous voyons « la réalité », nous concernant, que nous souhaitons voir. Les autres nous offrent à voir « la réalité », les concernant, qu’ils souhaitent que nous voyons.

A partir de cela chacun peut lire ou non entre les lignes,  avoir son interprétation de la réalité. Mais ne laissons pas l’opinion d’autrui définir notre réalité.

Lien retour vers la page « Contes et Nouvelles »

Lien retour vers la page de Bienvenue

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Page generated in 2,465 seconds. Stats plugin by www.blog.ca