Brèves de vie de mai/ juin 2017

BDV N°3 juin: un « petit » moment de bonheur surprise.

Savoir dire merci

Aujourd’hui pause-repas sur le pouce, comme d’habitude; juste légèrement plus longue car soleil et fin d’année conjugués n’aident pas à se lever pour retourner travailler.

Pendant cette pause méridienne je ne prends pas mon téléphone, pas le professionnel évidemment, ni le personnel. En reprenant place à mon bureau, un petit coup d’oeil rapide à mon téléphone personnel. Surprise: un ami que je n’ai pas vu depuis un certain temps, et que j’apprécie énormément, m’a laissé un message me proposant un café au bistrot du coin, là, maintenant, si j’étais disponible.

Analyse rapide de la situation: il est vrai que j’allais me remettre au travail; il est vrai aussi que je travaille plus d’heures qu’il ne faut; il est vrai que je parlais de cet ami une semaine auparavant…

Je prends mon téléphone, compose son numéro : « ta proposition de café tient toujours? ». Et cinq minutes après nous voilà au bistrot du coin à discuter. Une demie heure de détente qui, en terme de moment agréable,  vaut certaines pauses plus longues.

Alors, voilà, je voulais juste écrire cette BDV supplémentaire cette semaine pour lui dire merci….
N’oublions pas de saisir tous ces petits bonheurs lorsqu’ils se présentent. Et je dirai même: créons les souvent!

 

BDV N°2 juin: un « petit » moment de bonheur.

Village provençal

Se lever et décider de se rendre à son travail à pieds ce lundi matin, histoire de commencer la semaine autrement. C’est ce que vient de décider Emmie. Elle pense mettre quarante minutes.

Cela signifie partir plus tôt. Cela signifie accepter de partir en laissant un relatif désordre ce matin. Le lit ne sera pas fait, la cuisine ne sera pas rangée; pas très important.

Petit-déjeuner pris, toilette effectuée, voilà Emmie en route. Habituellement elle passe par l’autoroute. Aujourd’hui elle va passer par la départementale et traverser la petite ville voisine.

Emmie est surprise agréablement car chaque fois qu’elle a un passage piétons à traverser, et ils sont nombreux sur son chemin, les voitures s’arrêtent pour la laisser passer.

Au centre de la petite ville voisine des bars, avec tables et chaises en terrasse sous des platanes, donnent un air de village. Des personnes y sont attablées avec café et journal. Apparemment des habitués qui ne tarderont pas à partir pour leur journée de travail.

Emmie est arrivée sur son lieu de travail environ dix minutes après son heure habituelle. Peu importe. Ce soir elle partira dix minutes plus tard. Sa balade matinale a été ce qu’elle nomme un « petit » moment de bonheur.

 

BDV N°1 de juin:

Dans trois jours débute un week-end prolongé, quatre jours de repos en perspective. Du repos et aussi un nettoyage de Printemps de la maison prévus pour Emie.

saisir une opprtunité
Savoir saisir une opportunité

Emie a une idée qui germine depuis quelques temps. Une idée qu’elle a eue puis remisée au placard: partir passer quatre jours chez sa fille et célébrer la fête des mères avec elle.

Ce soir, après une longue journée de travail, Emie est chez elle. Elle pianote sur son ordinateur. Le hasard des cheminements informatiques la conduit sur le site des transports ferroviaires nationaux. Le hasard ou un acte manqué. Une offre de dernière minute lui permettrait d’acheter un billet à un prix intéressant pour concrétiser son idée de week-end chez sa fille… Elle lui téléphone aussitôt. Puis elle téléphone à sa mère. Le voyage est organisé en un  temps record. Fille, mère, grand-mère vont se regrouper pour la fête des mères, trois générations de femmes.

On sait bien que les grands-mères ne sont pas éternelles, les mères et les filles non plus d’ailleurs. Alors sachons saisir les moments de plaisirs partagés qui resteront de beaux souvenirs à jamais.

 

BDV de mai: des mathématiques et des mots

triste/gai
De la tristesse à la gaieté

Même si elle n’est pas la grande forme en ce moment, Natalia a décidé d’emmener sa mère balader cet après-midi; histoire de lui changer le moral. « De lui remonter » devrais-je écrire: on n’emmène rarement les gens balader pour leur miner le moral!

Il ne fait pas très beau aujourd’hui. Toutes deux ont envie d’aller flâner dans les magasins. Ce ne sont pas des « accros » des boutiques habituellement mais toutes deux ont cette même envie aujourd’hui. Comme un besoin d’errance partagé.

La mère de Natalia s’est acheté un pantalon, elle a offert un coffret de parfum à sa fille pour la remercier. La remercier d’être présente, la remercier pour sa gentillesse, la remercier pour ce qu’elle était. Sa manière à elle de lui dire qu’elle l’aimait.

Et puis elles sont rentrées chez elles ragaillardies. Ce mot familier est choisi expressément. Ragaillardir: redonner des forces, de la gaieté, de l’enthousiasme. Il est plus adapté que le mot « réconfortées », pourtant d’un registre plus élégant.

moins plus moins égale plus
Equation de la vie

Conclusion ?

La règle des signes s’est vérifiée: moins plus moins a donné un résultat positif.

 

Lien retour vers la page « Brèves De Vie 2017 « 

Lien retour vers la page de Bienvenue

 

One Comment on Brèves de vie de mai/ juin 2017

Page generated in 1,116 seconds. Stats plugin by www.blog.ca