Brève De Vie mars 2017

Brève De Vie n°2:

La mère d’Eva a reçu un texto avec une pièce jointe envoyée par sa fille. Mais elle n’arrive pas à l’ouvrir. Etant donné qu’elle a un nouveau téléphone, elle se dit qu’elle n’a pas dû effectuer le paramétrage nécessaire. Elle verra cela plus tard.

Plus tard… Le temps passe et la mère d’Eva, prise par ses occupations, oublie.

Ce n’est que quelques jours plus tard, à l’arrivée du week-end, qu’elle se replonge dans la lecture des messages reçus. Elle télécharge alors l’application nécessaire à l’ouverture de la pièce jointe ce qui lui permet de découvrir  la photographie d’un pot de confiture maison sur lequel est collée une étiquette indiquant « Pour maman T…. ». Une amie de sa fille a préparé ce pot de confiture à son attention.

confiture maison
Conclusion numéro un?

Les présents inattendus ont souvent un impact plus important que ce que l’on imagine.

Conclusion numéro deux?

Un pot de confiture vaut parfois plus qu’un pot de caviar.L’intention que l’on met dans ses actions peut en changer la saveur.

trait séparation

 

Brève De Vie n°1:

Dix ou quinze ans plus tôt Laure et Léna ont travaillé ensemble, avec des fonctions différentes mais en totale collaboration. Un respect et une amicale écouter et s'écouteraffection réciproques se sont installés. Puis toutes deux ont pris d’autres chemins professionnels.

La logique, ou plutôt le rythme de la vie, a fait qu’elles se voient rarement. D’autant plus que Léna a dix ans de moins que Laure; l’âge influe sur la manière de vivre.

Mais les réseaux sociaux ont du positif: à travers un réseau bien connu Laure et Léna échangent brièvement, mais néanmoins régulièrement, des nouvelles. L’autre soir, par ce biais, elles ont échangé quelques phrases. En ce moment Laure est fatiguée et dans ces moments là elle n’a pas envie de parler.

Le lendemain, alors qu’elle était au travail, le téléphone personnel de Laura a sonné. Elle n’a pu répondre car elle était en ligne sur le téléphone professionnel. Lorsqu’elle a écouté le message laissé sur son portable, c’est la voix de Léna qu’elle a entendue. A travers les silences de Laure celle- ci avait perçu que son amie ne tenait pas la grande forme et elle lui disait que, si elle avait besoin de mettre des mots sur des maux, elle était là. Une précision: Léna et Laure se téléphonent rarement.

Conclusion?

Les silences parlent autant que les mots à qui sait entendre… C’est un peu comme les pauses en musique: elles contribuent à la mélodie.

Deuxième conclusion?

Merci à tous ceux qui savent écouter car c’est une qualité qui se raréfie dans un monde où la « communication » est censée aller de plus en plus vite et de plus en plus loin.

silence musiqueLien retour vers la page « Brèves  De Vie 2017 »

Lien retour vers la page de Bienvenue

Page generated in 0,900 seconds. Stats plugin by www.blog.ca