Brève De Vie août 2017

Brève De Vie N°2:

Ce soir Mario va en famille assister à une soirée médiévale dans une petite ville provençale. Mario a un frère et une soeur. Il est le plus jeune de la fratrie. Elisa, la mère de Mario, a cousu un costume médiéval  pour chacun de ses enfants. Etant donné le prix des costumes à l’achat, c’était la seule solution pour qu’ils  soient déguisés. En fouillant dans le coffre à jouets, Elisa a trouvé uniquement deux épées. Tant pis les enfants joueront avec à tour de rôle.

Les voilà arrivés dans la ville organisatrice de l’événement. Le père gare la voiture puis tous en descendent. Une dame accoudée au balcon d’un immeuble les regarde. C’est un plaisir de voir ces enfants parodier un combat à l’épée le sourire aux lèvres. A ce moment là Maria, la dame accoudée à son balcon, s’aperçoit qu’un des enfants n’a pas d’épée…

Elle quitte son poste d’observation.. Quelques courts instants plus tard, elle hèle Elisa en lui demandant de s’approcher; ce qu’Elisa fait. Maria lui tend une épée en bois: « c’est pour votre fils. L’épée appartient à mon petit fils mais il est au Mexique. Je vous la donne. »

Elisa, touchée, répond: « Je vous remercie et croyez-moi: mon fils en profitera tous les jours et nous penserons à vous. » Elle rejoint alors ses enfants . Un combat fraternel entre  trois mousquetaires commence ainsi sous le regard attendri mais ému de deux femmes.

Partager

 

 

Brève De Vie N°1:

Gâteau

Nous sommes à la mi-août et je n’ai pas encore publié de brèves de vie ce mois ci. Le temps passe vite et je ne le vois pas passer. Pourtant je suis en vacances et je prends le temps d’en profiter entre activités et farniente. Farniente: ce luxe de pouvoir rester sans rien faire, sans vouloir remplir chaque instant; une douceur de vivre que l’on s’offre rarement lorsque l’on travaille.

Le temps passe vite et je ne le vois pas passer. Aujourd’hui c’est mon anniversaire. Je savais ce que j’allais faire de ma journée, ou ne pas faire! Car ce jour là, c’est le jour de l’année où je me repose entièrement sur les autres et lâche totalement prise. Mon entourage le sait et joue le jeu. Merci à eux.

Je savais que j’allais recevoir des messages me souhaitant un joyeux anniversaire et je pensais savoir de qui. Et puis j’ai reçu des messages auxquels je ne m’attendais pas. La bonne surprise de découvrir que des personnes inattendues ont pensé à vous.

Conclusion?

Penser aux autres et le leur dire  fait du bien.  Que ce soit fréquemment, occasionnellement ou même rarement: aucune obligation car l’obligation tue la sincérité.  Ce qui compte le plus c’est simplement le « sincèrement ».

 

Lien-retour vers la page des BDV 2017

Lien-retour vers la page de Bienvenue

Page generated in 1,391 seconds. Stats plugin by www.blog.ca