Lâcher prise

On entend souvent parler de la nécessité de lâcher – prise. Que recouvre cette expression et pourquoi avons-nous besoin de lâcher prise ? Demandons- nous ce que nous avons à lâcher et comment nous y prendre pour y arriver.

 

lâcher prise
Lâcher prise

Définition

« Un moyen de libération psychologique consistant à se détacher du désir de maîtrise » est la définition du lâcher-prise donnée par le Larousse.

Les êtres humains sont souvent dans une volonté de maîtrise d’eux-mêmes, parfois même de leur environnement et des autres. C’est comme si en restant  « maîtres de », ils se sentaient à l’abri. A l’abri des autres, à l’abri d’eux-mêmes.

Celui qui lâche-prise ne se renie pas. La capacité à lâcher prise dénote d’une confiance en soi suffisante pour accepter ses propres limites sans douter de sa valeur. C’est une affirmation de soi qui permet de faire confiance et rend capable de passer le relais.

Pourquoi lâcher prise

Lorsque nous voulons tout contrôler nous utilisons force énergie et perdons notre sérénité.

La société actuelle demande d’être performants dans le rôle de parents, de conjoint, de professionnel, etc. Pourtant il n’est pas possible d’être constamment dans une efficacité optimale sur tous les fronts. Impossible de porter le monde entier sur nos épaules.

Si le « burn out » est devenu un phénomène de société grandissant, ce n’est pas sans raison. La société nous met des pressions et nous nous mettons des pressions. Etre capable de lâcher prise permet d’alléger le poids porté.

Mais « lâcher prise » peut nous donner la sensation de ne pas assumer nos responsabilités, ce qui contribue à rendre sa pratique difficile. Pourtant le pratiquer n’est pas incompatible avec le sens des responsabilités.

Des freins imaginaires

Lâcher prise nous permet de nous libérer des pensées parasites, de nous recentrer, de retrouver notre énergie, nous rendant ainsi plus disponibles pour nous-mêmes et, par effet de rebond, pour les autres.

Il faut intégrer l’idée qu’agir selon nos capacités du moment, c’est déjà agir. Puis nous avons aussi le droit d’être dans le non-agir.

Répondre présent à un parent ou un ami qui a besoin de nous, c’est « bien ». Mais ne pas pouvoir le faire, à un autre moment, n’est pas « mal ». Et cela ne doit pas nous entrainer dans la culpabilité. Le bien être ou mal être de l’Autre ne sont pas de notre seul fait.

Pour les taoïstes, «  agir dans le non-agir » n’est pas « ne rien faire ». Son but est de rétablir l’harmonie et passer à l’action juste.

De plus, qu’elle que soit notre volonté de contrôler l’avenir, il n’est jamais possible d’offrir une garantie totale de ce qu’il va advenir. Nous ne sommes pas tout- puissants. Alors acceptons-le et lâchons prise quelquefois.

Comment arriver à lâcher prise

Arrêter de s’inquiéter pour un oui et pour un non

Selon vous, plus facile à écrire qu’à appliquer?

Avez-vous remarqué que plus nous redoutons quelque chose, plus ses chances d’arriver se multiplient? Puisque la crainte ne permet pas d’éviter le danger, apprenons à changer notre regard. Chaque fois qu’une inquiétude se manifeste, respirons un grand coup, rappelons- nous ce principe et travaillons à modifier notre perception et notre attitude.

Notre patron, nos collègues de travail, notre famille ne vont pas dans le sens que nous estimons bon ? Au lieu de tout prendre sur nous, de vouloir compenser les actes des uns et des autres, acceptons qu’il y ait des « failles » et laissons faire. Très vite, nous nous rendrons compte que le monde continue à tourner, même si ce n’est pas toujours dans le sens où nous le souhaitons…bien que nous puissions faire de belles découvertes ainsi. Très vite, nous ressentirons les effets bénéfiques de cette distanciation.

La mesure de ces effets nous encouragera à continuer dans cette voie.

Faire du tri

Nous avons l’impression d’être débordés ? Revoyons notre organisation et élaguons. Pour cela distinguons l’essentiel du superflu, les urgences et les priorités du secondaire, le vital du non-vital.

Si je n’appelle pas le fournisseur avant de quitter mon boulot ce soir mais je le fais demain matin à la première heure avec l’esprit plus reposé, cela a –t-il une incidence ?

Si je renvoie l’appel téléphonique que je dois passer à un ami à un moment où je serai plus enclin à entendre vraiment ce qu’il a envie de dire, est-ce grave?

Posons-nous des questions et, surtout, ayons l’honnêteté de la réponse. Ainsi nous pourrons prendre du temps pour nous poser et nous faire plaisir.

Avoir des pensées positives…
sur soi….

Se centrer sur nos réussites et nos plaisirs au quotidien permet d’éviter de focaliser sur ce qui ne va pas.

Par exemple, en fin de journée listez au moins un élément positif de votre journée. Au début, cela pourra nécessiter un temps de réflexion mais, peu à peu, vous percevrez plus facilement le positif autour de vous et le provoquerez même. Vous perdrez en énervement et gagnerez en sérénité.

…Et sur les autres

Les critiques que nous portons sur les autres renvoient souvent, de manière inconsciente, à un point que nous n’aimons pas chez nous. En arrêtant de critiquer, nous devenons par conséquent plus tolérants envers nous-mêmes et évitons également de l’énervement.

Ne pas nier pour autant

Lâcher prise sur une émotion négative consiste à détourner son regard de la difficulté sans la fuir.

Je m’éloigne de ce qui me perturbe. Soit passagèrement, le temps de reprendre des forces pour l’affronter. Soit plus directement si je suis prêt à le faire.

Mais, en aucun cas, je ne dois croire que tout va bien tant que je n’ai pas accepté l’existence du problème qui me perturbe. Je dois exprimer ce qui ne va pas si je veux arriver à le dépasser. Lâcher-prise n’est pas abandonner, c’est une voie vers une libération.

lacher-prise
Se libérer de ses entraves

« Nous sommes prisonniers de ce que nous refusons. Nous sommes libérés par ce que nous acceptons. »

« Parfois nous sommes impuissants, car certaines choses ne dépendent pas de nous. Cela nous pousse à apprendre le lâcher-prise, à ne pas vouloir tout contrôler, à grandir dans la confiance, dans le détachement, dans l’humilité, dans la sérénité, dans l’amour. » Frédéric Lenoir

Lien retour  vers la page de bienvenue

Lien retour vers la page « Articles »

 

One Comment on Lâcher prise

Laisser un commentaire

Page generated in 0,711 seconds. Stats plugin by www.blog.ca